Retour aux actualités
  |  Thérapies

La lombalgie ou le mal de dos

La lombalgie est le terme médical qui désigne les douleurs au bas du dos, dans la région des vertèbres lombaires (voir schéma). C’est une affection très courante et le plus souvent sans gravité. Plus de 80 % des personnes souffriront un jour ou l’autre de lombalgie et la prévalence de ce symptôme ne cesse d’augmenter. Elle peut survenir à tous les âges, avec des pics d’apparition à l’adolescence et autour de 45 ans. La lombalgie est la forme de mal de dos la plus fréquente. En effet, les vertèbres lombaires sont constamment sollicitées et soutiennent une part importante du poids corporel, ce qui en fait une région fragile.

Catégories de douleurs

Douleurs aigües
Douleurs pouvant durer jusqu’à environ 4 semaines (on l’appelle parfois aussi lumbago). Bien qu’elle soit de courte durée, la douleur lombaire aiguë peut occasionner beaucoup d’inconfort, imposer un arrêt de travail pendant quelques temps et gêner considérablement les activités quotidiennes. Plus de 90 % des lombalgies aiguës disparaissent ou s’améliorent grandement d’elles-mêmes en 4 semaines ou moins.

Douleurs subaigües
Douleurs qui persiste généralement de 4 semaines à 3 mois, de manière plus ou moins constante. Une douleur subaiguë peut devenir chronique: il faut donc s’assurer de bien la prendre en charge.

Douleurs chroniques
Douleurs constantes qui durent plus de 3 mois. Les causes de la douleur lombaire chronique sont parfois difficiles à déterminer. Les personnes qui en souffrent doivent souvent envisager d’apporter des modifications importantes à leur mode de vie. Environ 5% à 8% des lombalgies deviennent chroniques.

douleurs-dos-lausanne-physiothérapie

Le mal de dos est un problème complexe que la médecine classique à elle seule n’arrive pas toujours à soulager. Dans bien des cas, et surtout si la douleur est chronique, une approche globale qui tient compte autant des facteurs psychologiques et émotifs que physiques est nécessaire. On peut ainsi parvenir à diminuer la douleur ou, au moins, apprendre à mieux vivre avec elle.

La lombalgie n’est qu’un symptôme dont les causes sont très variées. Dans près de 90% des cas, la lombalgie est bénigne, ou «non spécifique». Cela signifie qu’il n’y a pas de lésion majeure pouvant expliquer les douleurs. Celles-ci peuvent alors être liées aux disques intervertébraux, aux vertèbres, aux muscles, etc. La plupart du temps, il est impossible de déterminer avec précision l’origine des douleurs, qui disparaissent spontanément en quelques semaines.

Pour cette raison, le médecin ne prescrira pas d’examen d’imagerie (radiographie, scanner) lorsque la situation est clairement non spécifique, sans aucune caractéristique inquiétante. Dans les autres cas, notamment en présence de symptômes neurologiques, l’imagerie est indiquée. Dans de rares cas, la lombalgie peut être le signe d’une maladie grave.

Peu importe l’origine du mal de dos, il se produit souvent une contraction des muscles situés près de la région endolorie. Il s’agit d’un réflexe de protection. Cette contraction peut elle-même entraîner de la douleur. Un cercle vicieux peut alors s’enclencher et contribuer à rendre les douleurs chroniques.

En réalité, la lombalgie n’est pas une maladie mais un symptôme. En raison de l’anatomie complexe de la colonne lombaire et des multiples causes de douleurs au bas du dos, les symptômes accompagnant la lombalgie peuvent varier considérablement d’une personne à l’autre. Pour une même affection, deux personnes peuvent décrire leur douleur de manière très différente.