Retour aux actualités
  |  Thérapies

Liens entre les émotions et le mal de dos

Les causes du mal de dos ne se retrouvent pas qu’au plan physiologique et organique. Elles ne résultent pas uniquement d’une absence d’activité physique ou d’une diminution de la force physique.

La douleur peut également se jouer au niveau des émotions, par une sensibilité accrue aux signaux corporels, par des variations de l’humeur et par des idées sombres. Notre comportement peut également constituer un facteur aggravant. Réagir de manière disproportionnée à la douleur, soit en se ménageant à l’extrême ou au contraire en agissant de manière hyperactive en sur sollicitant notre corps pour rester actif à tout prix. Aucune de ces deux solutions n’est adaptée. Le facteur social comme le stress et les problèmes liés au monde professionnel peuvent aussi avoir des conséquences sur notre corps.

Les effets du stress sur le dos
Une tension psychique se manifeste aussi par des tensions corporelles. Le corps produit entre autres de l’adrénaline pour répondre au stress, ce qui augmente la fréquence cardiaque, accroît la tension musculaire et freine la digestion. La tension accumulée à l’intérieur du corps peut se transformer en tensions physiques et donc en douleurs. Le stress qui n’est pas évacué entraîne tôt ou tard des problèmes. Les personnes qui parviennent à identifier l’origine de leur stress et qui ne  se laissent pas submerger par celui-ci restent en meilleure santé.

Il existe différentes manières de surmonter son stress. Un activité physique suffisante, des stratégies mentales (qui peuvent être apprises dans le cadre d’une psychothérapie), des techniques de relaxation ou, dans les cas les plus sérieux, un changement d’emploi peuvent s’avérer utiles. Si vous ne vous en sortez pas tout seul, demandez conseil à votre physiothérapeute. Il vous proposera un programme personnalisé constitué d’exercices physiques et respiratoires à but de relaxation. Votre physiothérapeute vous donnera des stratégies comportementales et  pourra vous diriger si besoin vers son réseau de thérapeute spécialisé.

Oberson A., Le mal de dos-une origine bien souvent musculaire, Suisse, physiomagazine, 2016,1/16: pp.6-8.